• Ismael Raymond

Comment entretenir son fatbike à la maison ? Cinq points à retenir.

Mis à jour : févr. 5

Au Québec, nous sommes de plus en plus nombreux à pratiquer le vélo en hiver. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'un nombre croissant de boutiques offrant le service d'entretien et de réparation décident de demeurer ouvertes tout au long de la saison froide, alors que plusieurs avaient comme habitude de fermer leurs portes durant cette période. Il est donc souvent possible de visiter votre mécanicien de vélos préféré pour l'entretien de votre fatbike en plein mois de février ! Toutefois, outre la mise en ordre complète du début de saison, il est aussi possible d'en prendre soin chez soi et ainsi éviter les coûts superflus, simplement en appliquant quelques trucs et astuces de base.


Comme tout autre type de vélo, l’usure d’un fatbike et de ses composantes est incontournable après un certain temps. Et puisque certains modèles peuvent coûter plusieurs milliers de dollars, il est normal de vouloir assurer leur pérennité et leur valeur. Si vous voulez continuer à utiliser votre vélo d'hiver pendant plusieurs années, vous devez absolument vous assurer de le nettoyer et de l'entreposer adéquatement.

Découvrez en cinq points comment bien entretenir votre vélo d'hiver.


1. L'entreposage

Il existe deux principales écoles de pensée, la première étant d'éviter de remiser votre vélo à la chaleur. En effet, entreposer votre vélo au chaud va évidemment faire fondre la neige et alors le sel qu’elle contient s’infiltrera avec l’eau de la fonte à l'intérieur des engrenages et des joints, ce que vous ne voulez pas. Selon cette école, il est préférable de laisser son vélo gelé tout l’hiver. Puisque le sel agit comme le chlore et accélère l’oxydation des métaux de votre monture, il faut à tout prix éviter son infiltration pour maximiser votre plaisir de rouler tout au long de l'hiver.

Vous me direz qu'il est par ailleurs possible d'enlever le sel de votre fatbike en le nettoyant après chaque sortie et qu'il n'y a pas d'abrasifs nuisibles quand vous roulez dans les sentiers en forêt. Vous avez parfaitement raison ! C'est pourquoi plusieurs optent pour l'entreposage à l'intérieur du garage ou de la maison, au chaud. Si vous le nettoyez et le séchez rapidement après sont utilisation, votre vélo demeurera presque intact ! Utilisez simplement un chiffon et/ou une brosse pour dégager les saletés, puis une vieille serviette pour sécher le cadre et les composantes. L'entreposage intérieur facilite également l'accessibilité et assure un meilleur confort pour effectuer les entretiens qui suivent.

2. Le nettoyage des engrenages

Dès votre retour à la maison, nous vous recommandons d'abord d'utiliser un chiffon imbibé d’eau et de savon à vaisselle pour laver les pignons et la chaîne. Passez ensuite aux dérailleurs ainsi qu’aux plateaux. Le savon à vaisselle étant un excellent dégraissant, il nettoie très bien ces pièces. Cependant, le surplus de graisse sur certaines composantes peut être plus ardu à nettoyer complètement. Dans ce cas, il est conseillé d’utiliser des dégraissants spécifiques vendus en boutique tel que ceux de la marque Muc-Off ou Park Tool.


Même si vous y avez accès l'hiver, il n'est pas recommandé d'utiliser une machine à haute pression (avec un compresseur). En effet, l’eau pourrait s’infiltrer dans le vélo et dans le système de roulement pour y diluer la graisse et causer de la corrosion à long terme. Un linge humide est beaucoup moins risqué.

3. La lubrification et le nettoyage de la chaîne


Pour le nettoyage, reprenez votre chiffon et votre liquide dégraissant pour frotter votre chaîne en la séchant par la suite avec un linge sec ou un essuie-tout. En ce qui concerne la lubrification, il est idéalement recommandé d'appliquer avant chaque sortie une huile pour la chaîne dite « wet », plus visqueuse, donc plus adhérente et résistant mieux aux intempéries. Tout comme les engrenages et le dérailleurs, le but est ici de permettre à cette pièce mobile de demeurer en mouvement et d’éviter par la même occasion la formation de rouille.

Il existe depuis quelques années un lubrifiant fabriqué spécifiquement pour les température froide, comme le propose la marque Muc-Off, que vous pouvez vous procurer dans la plupart des boutiques.

Crédit photo: Atelier 1 Cycles et Café, Saint-Félicien, QC

4. La vérification de l'usure de la chaîne


Afin d'éviter que la chaîne rompe pendant une de vos sorties dû à son usure, il est préférable de la vérifier à quelques reprises durant l'hiver. Il existe deux méthodes connues pour vérifier l’usure de la chaîne de votre vélo mais à noter que la deuxième, avec l’outil spécialisé, est plus fiable.


La technique sans outil consiste à pincez un maillon de la chaîne au niveau d’un du plateau avant et le tirer vers l’extérieur. Si vous arrivez à voir le sommet de la dent, vous devez impérativement changer votre chaîne !

Mais il existe aussi un petit outil peu coûteux que vous trouverez dans votre boutique de vélo préférée : l’indicateur d’usure de chaîne. Avec cet outil très pratique, vous pourrez facilement vérifier si vous devez changer votre chaîne.


Insérez d'abord une des dents de l’outil dans un maillon de votre chaîne. Si l’extrémité opposée rentre parfaitement dans un autre maillon de la chaîne, il y a un problème. Si la valeur est de 0.75, pas de panique, mais vous devez penser à changer votre chaîne prochainement. Si, par contre, la valeur est de 1, il y a de fortes chances que votre chaîne soit tellement usée qu’elle a commencé à rogner les dents de vos pignons ou de vos plateaux. Dans ce cas, il faut la changer rapidement.

5. L'ajustement de la pression des pneus

Avoir la bonne pression de pneus en fatbike, c’est essentiel ! Il est donc pratique de vous procurer un manomètre, si vous ne l'avez pas encore fait. Si vos pneus sont trop durs, vous enfoncerez, vous glisserez et vous briserez les sentiers aménagés en laissant des traces. Si vos pneus sont trop mous, vous rebondirez et créerez de la friction inutilement. C’est donc important d’avoir la bonne pression afin de flotter sur la neige, d'avoir un meilleur contrôle et de grimper plus facilement.


Le hic est qu'il y a plusieurs facteurs à considérer avant chaque sortie car ils influencent tous la pression que vous déciderez de mettre. Votre ajustement dépend de la largeur de vos pneus, de votre poids, de la surface sur laquelle vous roulez et de la température. Prenons l'effet du mercure par exemple. Pour une personne pesant 160 lb et roulant avec des pneus de 4", nous vous recommandons une pression de 6.5 psi à l'avant et de 9 psi à l'arrière. Mais si vous gonflez vos pneus à l’intérieur à 21 degrés Celsius avant d’aller rouler à -12 degrés, vous aurez en réalité besoin de mettre 9 psi à l’avant et 11.5 psi à l’arrière, puisque plus il fait froid, plus la pression baisse. Un fois ces facteurs pris en compte, l'idée générale est de diminuer sa pression afin d’augmenter la surface de contact afin de mieux rouler sans s’enfoncer ou mieux adhérer à la surface (principalement quand c’est glacé).


En conclusion, il est important d’entretenir son vélo pour conserver non seulement sa valeur, mais surtout pour éviter divers problèmes lors de vos prochaines sorties. Comme vous avez pu le constater, vous n’avez pas besoin d’équipement ou de matériel très spécialisé pour faire l’entretien quotidien de votre fatbike. Par contre, un nettoyage en profondeur pour vous assurer que votre vélo soit en ordre saison après saison peut nécessiter des outils d’entretien spécifiques ou l’aide d’un expert.

Maintenant que vous savez comment appliquer ces cinq conseils, vous êtes prêts à planifier votre prochaine escapade en vélo d'hiver !

1,106 vues

Posts récents

Voir tout

Contact

260 rue Racine Est, Saguenay, G7H 1R9 QC, Canada

Abonnez-vous à notre infolettre

Restez informé sur les nouveautés, les événements et les concours!

© 2020 Vélo en ligne propulsé par 3rdwheel bikes inc.Conditions générales | Politique de confidentialité | Évaluez Vélo en ligne

  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc